Pemuteran, Bali

Avec les deux piscines, les deux restos, les chaises longues sur la plage et le spectacle de danse du premier soir, on se sentait plus dans un tout-inclus à Varadero qu’en voyage backpacker en Indonésie.

À notre arrivée, un employé s’est empressé de transporter nos bagages jusqu’à notre chambre. On doit avoir marché 10 minutes avant d’y arriver. Le terrain de l’hôtel était immense et la chambre aussi.

Des vacances de nos vacances.

Pendant quatre jours, on a fait nos paresseux (comme pendant pas mal tout le voyage en fait). On s’est prélassés sur le bord de la mer ou de la piscine, on a lu, on a dormi, on s’est promenés sur la plage et on s’est payé un trip de snorkeling autour de l’île Menjangan. Cette excursion a vraiment valu la peine. Ne serait-ce que pour la vue de Pemuteran lorsque le bateau s’éloigne de la plage. Et les poissons et les coraux, parmi les plus beaux que j’ai vus de ma vie. Malheureusement, je n’ai pas pris de photos parce que 1) mon iPhone ne va pas dans l’eau 2) j’étais occupée à me concentrer pour ne pas être malade dans les immenses vagues qui, je pensais, allaient nous faire chavirer.

Après ce que l’on croyait être nos dernières journées sur les plage de Bali, nous voulions traverser sur l’île de Java. La façon la plus simple de le faire paraît-il est d’acheter un billet d’autobus qui inclus aussi le bateau. Mais comme Pemuteran est plutôt un village de resort et de voyages organisés, on a trouvé nulle part où acheter des billets. On aurait pu prendre le ferry et voir les horaires des transports en arrivant de l’autre côté, mais ça ne nous tentait pas de peut-être passer une nuit dans une ville portuaire plus ou moins intéressante. Alors nous sommes retournés à Seminyak prendre l’avion.

J’en étais presque contente. J’ai pu revoir la montagne et ses jolis villages, retourner au spa et, bien sûr, au Sea Circus. Et puis, grâce à Charlie, une fille hyper inspirante et l’une des propriétaires de mon restaurant balinais fétiche, j’ai rencontré Mike Pohorly, canadien qui habite à Bali à temps partiel. Il a étudié en communication à Concordia et en ce moment, il travaille sur son propre film, Meeting Made in Bali. Il amasse des fonds sur pour que son projet se concrétise et vous pouvez l’encourager si vous voulez! Je lui ai promis d’en glisser un mot aux lecteurs d’Une vraie fille et je m’aperçois que le temps presse! Il ne lui reste que 15 jours pour atteindre son objectif! Go, go go!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :