Archive for ‘Costa Rica’

20 février 2014

Ma casita à Montezuma

Avant d’acheter mon billet d’avion pour revenir au Costa Rica, je n’avais pas regardé les possibilités d’hébergement. Lorsque j’ai commencé à chercher, j’ai capoté un ‘tit peu : je ne trouvais rien en bas de 1000$ par mois. J’en ai parlé avec Jorgito, un ami rencontré ici au mois d’août, et il m’a dit : « T’inquiète pas, tu ne paieras pas ça, je vais te trouver quelque chose de moins cher ailleurs que sur internet.  »

J’étais soulagée, mais… moi, j’aime ça être en contrôle. Donc, avant de partir, j’ai fait une semi crise de panique parce que je n’avais aucune idée où j’allais habiter pendant trois mois. Mon ami n’est pas très internet, alors je n’avais pas de photos, ni d’adresse. Me restait qu’à me croiser les doigts et je n’aimais pas ça, je me sentais dépendante.

read more »

10 février 2014

Faut s’adapter

Ça fait un mois que je suis arrivée au Costa Rica et je n’ai encore rien écrit. Eh boy. Pas que je sois très occupée, mais chaque fois que je me dis que je vais m’installer pour écrire, quelque chose arrive. En général, une soirée bien arrosée. C’est facile faire la fête tous les soirs à Montezuma.

Mais là, il est presque midi et je suis installée sur ma terrasse arrière pour écrire pendant que les iguanes se font pourchasser par le chien de la voisine, que le concierge parle au téléphone en râtelant le terrain et que mon voisin d’en face prend sa douche chez nous parce qu’il n’a plus d’eau chez lui. Ça illustre plutôt bien le genre de journées que je passe depuis que je suis ici. Ça, plus les partys, la playa, les parillas, la piscine, les cervezas et les happy hour. Ouf. Il est temps que je me calme un peu.

Au début, je capotais. La pura vida n’est pas facile tout de suite.  Je me levais le matin avec rien à faire. Alors je me trouvais une liste de trucs à accomplir durant la journée.  Une liste que je me dépêchais de cocher. Deux heures plus tard, je me retrouvais donc avec le même problème qu’à mon réveil. Pourtant, à Montréal, j’excelle dans l’art de ne rien faire.

Maintenant j’ai pris le beat et je peux dire que je suis bien. Que je le suis de plus en plus en tout cas. Me faut juste un peu plus de discipline. Je compte sur Une vraie fille pour m’aider. Je n’ai pas le wifi chez moi, ce qui compliquait les activités virtuelles. Mais j’ai remédié au « problème » et me suis procuré une clé internet. Plus d’excuse pour ne pas bloguer!

%d blogueurs aiment cette page :