Archive for ‘Lecture’

27 février 2013

The Mindy Project

Hier, avec la température douce et les trous d’eau un peu partout en ville, je me sentais comme au printemps. Surtout quand le soleil s’est timidement montré en milieu d’après-midi. J’en ai même profité pour ouvrir les fenêtres de mon appartement.

Aujourd’hui, retour à la réalité hivernale : on annonce environ 15 cm de neige. Ça ne me dérange pas. Quand il fait tempête, je me sens moins coupable de passer sur la journée à lire et à écouter des séries.


Pendant que tout le monde trippe sur Girls, moi c’est sur The Mindy Project que je capote. Ces épisodes de 30 minutes me font rire aux larmes. La trame de la série : les hauts et les bas de la vie (surtout) amoureuse d’une docteur qui connaît par cœur toutes les comédies romantiques jamais tournées. Classique et clichée comme description, mais ça fonctionne. Les acteurs sont bons, les gags sont drôles pour vrai et Mindy pourrait être ma meilleure amie.


Mindy, c’est Mindy Kaling ou plutôt Vera Mindy Chokalingam, une jeune actrice, scénariste et productrice américaine d’origine indienne. Elle a joué dans The Office en plus de scénariser et réaliser quelques épisodes. C’est elle qui a créé The Mindy Project. Elle blogue parfois ici et, comme si ce n’était pas assez, elle a écrit un livre, Is Everyone Hanging Out Without Me? (And Other Concerns). Je l’ai téléchargé sur mon Kobo avant de partir en Indonésie, mais comme ma pile était déjà pas mal haute, je n’ai pas encore eu le temps de le lire. Hum, hum, faible excuse lorsqu’on regarde la vie que mène Mindy Kaling qui, je dois le souligner, a seulement deux ans de plus que moi.

Publicités
25 janvier 2013

Dévorer Montréal

La semaine dernière, je vous parlais de Chantelle et de son magazine Sourced Cities. Comme ma talentueuse amie n’aime pas se tourner les pouces, un autre projet l’a tenue occupée pendant pratiquement toute la durée de son séjour à Montréal. Avec Claire Bouchard, elle s’est promenée de resto en café, de pâtisserie en boulangerie. L’une écrit, l’autre prend des photos. Ça a donné Dévorer Montréal. qui sortira le 20 mars prochain. Le livre propose 52 adresses bouffe sympa. Se tenant loin des circuits touristiques habituels, Claire et Chantelle partagent leurs coups de cœur personnels et nous font découvrir leur Montréal à elles.

Aucun doute, Dévorer Montréal sera appétissant!

16 janvier 2013

Deux auteures : Catherine McKenzie et Véronique Papineau

Dans les dernières semaines, deux romans m’ont tenue éveillée jusqu’à tard dans la nuit. Ça faisait longtemps que c’était arrivé.

Le premier : Arranged, de Catherine McKenzie. J’ai découvert cette auteure montréalaise anglophone l’été dernier avec Spin. Je vais me procurer Forgotten très bientôt et j’ai déjà hâte que Hidden sorte en juin prochain.

Le ton qu’utilise cette avocate romancière est léger, sympathique, juste et drôle. J’arrive facilement à m’identifier aux personnages qui ont à peu près mon âge. Et même si ça ne se pourrait pas toujours dans la vraie vie, ben j’y crois et j’embarque. Il faut dire que je suis la lectrice parfaite pour ce genre d’histoires. Des histoires de filles célibataires qui racontent tout à leur meilleure amie. Dit comme ça, ça fait un peu réducteur et ben quétaine. Mais ça ne l’est pas parce que l’auteure sait doser et ne se prend pas au sérieux.

Catherine-McKenzie-et-Véronique-Papineau_Une-vraie-fille

Le deuxième : le dernier de Véronique Papineau, Les bonnes personnes, que j’ai dévoré en quelques heures. J’avais adoré son recueil de nouvelles Petites histoires avec un chat dedans (Sauf une). Son écriture m’avait séduite et j’attendais avec impatience son deuxième livre. Quand je l’ai vu sur les tablettes de la librairie, je me suis retenue de l’acheter parce que je me disais que ça ferait un bon cadeau de Noël à demander. Finalement, je ne l’ai pas reçu, mais une amie me l’a prêté.

À mon grand bonheur, j’ai retrouvé ce que j’avais tant aimé chez Véronique Papineau : une écriture simple et vraie. Ça se lit tout seul, sans buter sur les mots. Une histoire d’amour et de désamour qui fait du bien.

Quel agréable sensation de ne pas pouvoir aller se coucher avant d’avoir lu une autre page, ah pis une autre, ah, pis une p’tite dernière… Merci Catherine et Véronique.

9 janvier 2013

Cereal

Cereal_Une-vraie-fille

Récemment, j’ai découvert un nouveau magazine : Cereal. La simplicité du look n’est pas sans rappeler Kinfolk. Mais si ce dernier se concentre sur les small gatherings, Cereal, lui, jase bouffe et voyages. Ça tombe bien, la plupart des petits points bleus qui remplissent mes Google Maps sont des restos, cafés ou épiceries que j’ai envie de visiter lorsque je voyage. Évidemment, je n’ai jamais le temps de tout essayer, mon appétit n’est pas encore assez gros et mon vrai gars de chum se tanne assez vite de me suivre.

Dans sa description, on dit que Cereal, publié quatre fois par année, se veut un beau magazine qu’on peut lire encore et encore. Je n’ai pas encore acheté ou commandé la publication londonienne. Je me contente de lire le blogue et de m’abonner à tous les comptes : Twitter, Instagram, Pinterest, etc. C’est en masse pour me faire rêver… pour l’instant.

Étiquettes : , , ,
17 juillet 2012

Dans mon iPhone

Selon mon iPhone, les derniers jours ont été plutôt agréables. Il y a eu l’anniversaire de Chantelle que nous avons souligné avec un déjeuner au Café Sardine, un peu de lèche-vitrine, un mani-pédi et un souper dans mon petit appartement du 3e étage. Il faisait chaud! Mais le balcon et les deux ventilateurs nous ont sauvé la vie.

Comme tous les vendredis du mois de juillet, Bande à part était au parc La Fontaine. Après un pique-nique improvisé, mon amie Caroline et moi avons assisté aux prestations de Jimmy Hunt et de Sèxe Illégal. Doux et absurde, dans l’ordre.

Quelques baignades chez les beaux-parents en banlieue et une journée sur un lac dans les Laurentides m’ont permis de survivre à la canicule. Un quai, de l’eau fraîche, du soleil, quelques nuages et un vent qui soufflait juste assez fort pour qu’on soit confortables, la vie était belle.

De retour à Montréal, sur mon balcon arrière, où il vente toujours beaucoup, j’ai terminé la lecture d’un bon roman de filles, Spin de Catherine McKenzie. Je me suis déjà acheté son deuxième livre Arranged. C’est fou comme c’est simple acheter avec un Kobo…

14 novembre 2011

A little relish

Chantelle de Little things vient de publier le deuxième numéro de son magazine en ligne, A little relish. Comme toujours, ses photographies sont splendides et ses recettes semblent délicieuses. Une vraie fille y est même présentée, yé! Pour quelqu’un qui vient d’arriver à Montréal, elle en connaît déjà beaucoup sur la ville!

4 novembre 2011

Sleeping with the enemy

Coco Chanel, espionne nazie? Ça m’intrigue.

%d blogueurs aiment cette page :